Crise sanitaire et confinement

Ce sont moins les situations qui posent problème que les interprétations que nous en donnons.

Françoise Kourilsky dans “Du désir au plaisir de changer”

La crise sanitaire et le confinement nous ont cruellement rappelé combien nous étions vulnérables, plongés dans un monde d’incertitudes.

En réalité, la vulnérabilité et l’incertitude sont omniprésentes dans nos vies. Nous passons la plupart de notre temps à nous rassurer sur notre capacité à maîtriser notre avenir.

Nous épargnons, nous achetons des maisons, des voitures, des voyages et des objets inutiles comme preuves de notre existence. Nous nous entourons de confort matériel mais nous oublions que nous pouvons tout perdre, d’une minute à l’autre, y compris la vie. Nous ne voulons pas reconnaître que notre monde change inexorablement et que nous ne savons pas prédire l’avenir.

Dès lors, pourquoi ne pas vivre, tout simplement, goûter l’instant présent sans se soucier du jour d’après, avec juste l’essentiel. Choisir d’avancer avec confiance, pleinement conscient de notre capacité à faire face aux difficultés imprévues et à nous adapter au changement, quel qu’il soit.

Cela s’apprend. C’est une attitude, un parti pris résolument optimiste, puis une habitude. Nous aurons changé, sans nous en apercevoir…

Share This
× Je suis à votre écoute, appelez moi.